Les nouvelles
Accueil / Culture du monde

Culture du monde

musique-roumaine

La musique roumaine

La musique roumaine, trop souvent réduit à la célèbre flûte de Pan, instrument national, est à la source de la musique classique qui se développe à partir du XIXe siècle, et dont George Enesco reste la figure marquante. D’autres compositeurs de Roumanie, tels Marcel Mihalovici, Costin Miereanu (L’avenir est dans les œufs, opéra, 1980) et Marius Constant (14 Stations, 1970), choisissent de s’installer à Paris. [voyages]

Plus d'infos »
musique-tchadienne

La musique tchadienne

La musique tchadienne occupe toujours une place importante. Dans l’Ouest musulman, un style particulier s’est développé: il mêle au chant les instruments à vent (flûtes aigrelettes ou trompes allongées à son unique). Dans le Sud, au Tchad, les Saras utilisent tambours, sifflets, koundou ou balafon, harpes. Une musique sahélienne, alliant instruments traditionnels et instruments électriques, connaît un succès grandissant avec les groupes pop African Melody et International Challal. [voyages] Images - Mori kante en guine telecharcher - sahélienne …

Plus d'infos »
musique-senegalaise

La musique sénégalaise

Les chants et les percussions de la musique sénégalaise jouent un rôle essentiel dans les rites traditionnels, avec la kora, le balafon, le xalam, les flûtes. Le chanteur Youssou N’Dour, considéré comme le roi incontesté du mbalax, le rythme phare du Sénégal, le groupe Touré Kunda, à la production diversifiée, le groupe Xalam, jugé plus intellectuel, le groupe de percussions de Doudou Ndiaye Coumba Rose, au nombre imposant de musiciens, donnent à leur production une audience internationale. Assumant …

Plus d'infos »
musique-tcheque

La musique tchèque

On ne dispose pas de connaissances sur la musique tchèque avant le Xe siècle. Pendant la période de la christianisation dominent encore les chants populaires païens désignés par l’Église comme diaboliques et, comme tels, réprimés. Mais la mémoire des temps païens se conservera cependant dans des chants et des chansons populaires, des complaintes chantées lors de certaines fêtes chrétiennes comme la Saint-Nicolas, Pâques ou Noël avec, par exemple, pour cette dernière célébration, les Koleda («nouvel an» en slavon). …

Plus d'infos »
musique-suisse

La musique suisse

Au Moyen Âge dans la musique suisse, les monastères répandent le chant grégorien. Aux XIVe et XVe siècles, la musique profane se développe. Au XVIe siècle, la Réforme la proscrit; le compositeur Ludwig Senfl (1486-1542 ou 1543) fait sa carrière à la cour d’Autriche. Ensuite, les influences allemande et italienne reviennent: de multiples chorales et des sociétés de musique voient le jour à partir de la fin du XVIIIe siècle. Que les cantons soient germanophones ou francophones, l’influence …

Plus d'infos »

La musique suédoise

La musique suédoise fleurissait à la cour de Gustave III. L’Académie de musique fut fondée en 1771 sur son initiative, et l’Opéra de Stockholm – avec le Ballet royal – vit le jour en 1773. La période classique du XIXe siècle produisit un des rares compositeurs suédois d’envergure internationale, Franz Berwald, auteur de musique symphonique. La musique populaire suédoise a souvent servi de source d’inspiration, comme par exemple dans la Nuit de la Saint-Jean de Hugo Alfvén, plus …

Plus d'infos »
musique-tunisienne

La musique tunisienne

Classique ou populaire, profane ou religieuse, la musique tunisienne est partie intégrante de l’univers tunisien. Le malouf, version hispano-arabe de la musique musulmane d’Orient, est fort prisé [voyages] Images - tunis tunisie musique -

Plus d'infos »
musique-hongroise

La musique hongroise

La musique hongroise est assez significative de la culture hongroise. Trois sensibilités la nourrissent, celle du chant traditionnel ancien, la musique savante et religieuse et la musique des orchestres tsiganes (csárdás). Franz Liszt (1811-1886) au XIXe siècle, Zoltán Kodály (1882-1967), Béla Bartók (1881-1945) et György Ligeti au XXe siècle, ainsi qu’une multitude d’interprètes et de chefs d’orchestre mondialement renommés, ont établi l’immense réputation musicale des Magyars en Hongrie. [voyages] Images - MUSIQUE HONGROISE -

Plus d'infos »
Gabon_42

La musique gabonaise

Deux musiciens incarnent les tendances nouvelles de la musique gabonaise contemporaine: Pierre Akendengue et Hilarion Nguema, qui tous deux ont puisé dans le patrimoine musical de la tradition pour affirmer leur attachement à leurs racines africaines et n’ont pas hésité à se porter vers les autres musiques pour réaliser des œuvres ouvertes sur le monde. Akendengue aime psalmodier, sur des rythmes mélangés, des textes poétiques et des contes de la tradition orale. Nguema a inventé une musique humoristique …

Plus d'infos »
Égypte-voyage_37

La musique égyptienne

Plus encore que par la littérature, la musique égyptienne allait régner en maître sur l’imagination de millions d’hommes et de femmes, à l’intérieur et hors de ses frontières: celui de la nouvelle chanson arabe. Précurseurs, Saïd Darwiche et Abdou al-Hamouli ont fait renaître un art figé dans les formes traditionnelles. Des instruments d’origine occidentale, familiers au Caire depuis qu’un opéra y a été construit par le khédive Ismaïl Pacha, sont introduits. Abd al-Wahab, Abd al-Halim Hafez et Farid al-Atrache allaient …

Plus d'infos »