Les nouvelles
Accueil / Culture du monde (page 2)

Culture du monde

musique-iranienne

La musique iranienne

Dès son apparition, dans les années 1930, le cinéma se spécialisa dans les mélodrames musicaux. La musique iranienne dans les années 1970 est soutenue par la télévision nationale et la Cinémathèque d’Iran, fondée en 1958 par Farrokh Gaffary, il se montra dynamique malgré la censure, et fut souvent primé dans les festivals internationaux: le premier cinéaste ayant connu un succès d’envergure fut Dariush Mehrdjui, auteur de la Vache (1969) et du Cycle (1975). Cette première génération de réalisateurs, …

Plus d'infos »
Guinée-voyage_42

La musique guinéenne

La Guinée est le premier État africain qui créa à l’indépendance, un orchestre national, le Bembeya Jazz. Cette musique guinéenne animée par Boubacar Demba Camara jusqu’à sa mort en 1973, fut le fleuron de la chanson moderne africaine. Son succès encouragea la multiplication des orchestres. Conakry, capitale de la musique africaine, célébra ainsi Kouyaté Sory Kandia et la célèbre chanteuse sud-africaine Myriam Makeba, qui s’y établit en 1968 en prenant la nationalité guinéenne. Loin de la capitale une nouvelle musique s’élaborait …

Plus d'infos »
musique-mauritanienne

La musique mauritanienne

La musique mauritanienne se situe au carrefour de plusieurs influences. Ses accents plaintifs proviennent de l’Andalousie. Les tambours joués par les femmes, rythment les danses et les chants. Les hommes jouent du tidinit, petit luth à quatre cordes sans archet. Tahra Mint Hembara et Dimi Mint Abba, deux joueuses de l’ardin, sont, avec Khalifa Ould Eide, un joueur de tidinit, les artistes les plus connus du pays [voyages] Images - mauritanie musique -

Plus d'infos »
musique-malienne

La musique malienne

La musique malienne contemporaine demeure profondément imprégnée par la tradition griote où les instruments servent de support au récit. Dans l’espace culturel mandingue, la kora, une harpe à vingt et une cordes, est très répandue. Des virtuoses comme Sidiki Diabaté et Batrou Sékou l’ont popularisée sur tout le continent. Cet instrument traditionnel est également très apprécié par les musiciens modernes. Sorry Bamba incarne au Mali la tradition dogon. En 1987, il a gravé un album, le Tonnerre dogon, …

Plus d'infos »
musique-belge

La musique belge

Alors que la Flandre fournissait les peintures les plus remarquables, c’est la Wallonie – le Hainaut et Liège –, qui produisaient les génies de la musique belge. La contribution musicale de la Belgique à la culture européenne est moins bien connue que sa peinture mais n’en est pas moins remarquable. L’art de la musique moderne est né sur ce qui est aujourd’hui le sol belge. Colomban, abbé de Saint-Trond (Sint-Truiden), est souvent considéré comme l’auteur du plus ancien …

Plus d'infos »
musique-marocaine

La musique marocaine

Les styles musicaux du Maroc sont variés. La musique marocaine d’inspiration arabo-andalouse se rencontre dans les villes. Dans l’ala, les chanteurs accompagnés de nombreux instruments (tambourin, luth, cithare, violon, alto) entrecoupent d’évocations libres les thèmes classiques. Dans le Haut Atlas, comme dans toutes les régions berbères, chaque fête villageoise s’accompagne de chants dansés. Lors des ahwach, les chœurs se font face et reprennent alternativement une phrase musicale d’abord interprétée par un soliste. [voyages]

Plus d'infos »
musique-negro-africaine

La musique négro-africaine

Dans la musique négro-africaine, on ne peut envisager comme un ensemble homogène les multiples expressions musicales de l’Afrique. Cependant, si l’on excepte la zone sahélienne située directement au sud du Sahara, où coexistent les influences arabes et la tradition noire, on constate des points communs à toutes ces cultures musicales. Ce sont le recours à la tradition orale comme mode de transmission, l’absence d’une théorie et d’une notation, l’association de la musique et de la danse. Par ailleurs, …

Plus d'infos »
musique-malgache

La musique malgache

Le salegy est la forme de la musique malgache la plus répandue dans la «Grande Île». Il est né d’une lente assimilation de rythmes étrangers importés aux rythmes malgaches traditionnels. Le basese de la région d’Antsiranana et le tsapika du sud de Taolagnaro lui ont en effet fourni la matrice rythmique et mélodique de base sur laquelle fusionneront, selon les lieux et les circonstances, des éléments du sega mauricien, du maloya réunionnais, du mbaqanga sud-africain et du benga kenyan. …

Plus d'infos »
Pologne_77

La musique polonaise

Au XVIIIe siècle, les danses incarnent le «style polonais», expression forgée par les compositeurs allemands. Les lyrisme mélodieux de la musique polonaise, non exempt de fougue, inspire les polonaises et mazurkas de Frédéric Chopin (1810-1849). Il imprègne les œuvres de Stanislaw Moniuszko (1819-1872), dont l’influence n’est dépassée qu’au XXe siècle par les compositeurs de la Jeune-Pologne. Ce groupe d’avant-garde s’insurge contre la tradition et assimile les techniques novatrices de Johann Strauss et de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Il crée …

Plus d'infos »
musique-des-pays-bas

La musique des Pays-Bas

Les principaux compositeurs hollandais des XVe et XVIe siècles étaient originaires des régions wallonnes des Pays-Bas. Les Belges comme les Néerlandais considèrent qu’ils appartiennent à leur histoire culturelle. Il en est ainsi pour Guillaume Dufay, qui utilisa abondamment la messe comme forme artistique, pour Johannes Ockeghem et pour Jacobus Obrecht, maîtres du contrepoint et de la polyphonie. Josquin Des Prés perfectionna l’interaction des voix et intégra plus étroitement le texte et la musique . Jacobus Clemens (Jacques Clément, dit …

Plus d'infos »