Les nouvelles
Accueil / Pays / Guinée – Histoire

Guinée – Histoire

De 1958, année d’une indépendance  acquise par un vote négatif lors du référendum du 28 septembre sur la Communauté, à la mort de son chef charismatique, Sékou Touré, en 1984, la Guinée a été enfermée dans un système totalitaire stérilisant les dynamismes nationaux.

Le parti-État et la dictature d’une caste d’origine malinké, captant la rente minière de la bauxite et pourchassant les oppositions, en particulier celle des lettrés peuls du Fouta-Djalon, finirent par étouffer le pays. Les productions auparavant exportées, banane, café, ananas, arachide, s’effondrèrent et les paysans se replièrent sur leurs terroirs pour assurer leur sécurité alimentaire.

Depuis 1985, la Guinée est engagée dans une série de réformes de rupture avec l’ancien régime. En engageant deux réformes décisives (monnaie, fonction et secteur publics), les dirigeants de la Deuxième République se sont attaqués à deux piliers essentiels de l’héritage. La réforme monétaire a abouti à la création du franc guinéen et les effectifs de la fonction publique, 84 000 personnes, ont été réduits de 50 %.

Près de 300 entreprises d’État ont été fermées mais leur privatisation est laborieuse. La diaspora (2 millions de Guinéens vivraient à l’étranger), déçue, n’y contribue pas alors que la corruption et les détournements n’ont pas été éliminés. Les relations avec le FMI et la Banque mondiale se sont dégradées à partir de 1989. Les rapports avec les bailleurs de fonds sont d’autant plus difficiles que les tensions politiques sont fortes.

Le processus de démocratisation a été engagé en 1990 (Constitution, mise en place du Conseil transitoire de redressement national remplaçant le Comité militaire de redressement national) et l’élection présidentielle au suffrage universel du 19 décembre 1993 a été remportée par le général Lansana Conté (50,9 % des suffrages). Mais les résultats ont été violemment contestés par les partis d’opposition.

La lente transformation politique a été parachevée en 1995 avec les élections législatives et municipales, mais la situation politique est plus qu’incertaine. Les affrontements entre Malinkés, Soussous et Peuls resurgissent et une tentative de coup d’État militaire en février 1996 montre que la situation est loin d’être apaisée. Avec 550 dollars par tête (1995), et malgré ses richesses minières, le pays demeure pauvre.

.La colonie française de Guinée devient indépendante le 2 octobre 1958 après ... Sa capitale est Conakry, sur la côte atlantique mais son histoire s'est forgée ....Histoire. Chronologie de la Guinée (1952-2010) Depuis son indépendance en 1958, la Guinée est soumise au fleau des régimes autoritaires et des coups ....25 mars 2014 ... Une émission en compagnie de Francis Simonis, Maître de conférence à l' université d'Aix-Marseille, pour retracer l'histoire contemporaine de ...

Voir tous les articles sur Guinée – Histoire, cliquez ici => Guinée – Histoire



BDV - Billet d avion
Voyage moins cher
Voyage pas cher ecotour
Vacances pas cher