Les nouvelles
Accueil / Pays / Luxembourg – Histoire

Luxembourg – Histoire

La grand-duché de Luxembourg a toujours été marqué par la domination étrangère et une constante volonté de s’ouvrir sur l’extérieur. Son enclavement et l’exiguïté du territoire ont étroitement lié son destin à celui de la communauté internationale

Naissance du pays du Luxembourg

Le toponyme Luxembourg (le petit château) date de 963: il désigne le promontoire rocheux, qui marque encore la silhouette de la ville (château du Bock), acquis par un comte Sigefroid en échange de terres cédées à l’abbaye Saint-Maximin de Trèves.

À l’extinction de la première maison comtale (1136), l’empereur Conrad III investit du comté Henri l’Aveugle, comte de Namur: ainsi commence la Maison de Luxembourg-Namur, qui deviendra celle de Luxembourg-Limbourg et s’éteindra en 1437, à la mort de Sigismond, le dernier des quatre empereurs de cette famille.

Les Dominations étrangères

Érigé depuis 1354 au rang de duché, le Luxembourg tombe en 1443 entre les mains des ducs de Bourgogne: jusqu’à la Révolution française, il fera dès lors partie des Pays-Bas, dont il reste toutefois séparé par la principauté de Liège et le massif ardennais. Plus encore qu’à ces barrières, c’est à la conquête française et au démembrement en trois départements, qui l’a suivie, qu’il doit de ne pas avoir été absorbé finalement par cet ensemble.

Au congrès de Vienne (1815), le Luxembourg est détaché des Pays-Bas, élevé au rang de grand-duché et cédé, à titre personnel, au roi Guillaume Ier. Les Luxembourgeois subiront le régime hollandais comme les Belges et, en 1830, se rallieront à leur révolution. Le traité des XVIII articles (Londres, 26 juin 1831), qui sépare la Belgique de la Hollande, stipule implicitement que le nouvel État indépendant gardera le Luxembourg en son sein.

Indépendance et neutralité du Luxembourg

Le traité des XXIV articles (14 octobre 1831), moins favorable à la Belgique, prévoit le partage du grand-duché entre les deux protagonistes. Ce sera chose faite en 1839, mais les Luxembourgeois devront attendre un nouveau traité de Londres (11 mai 1867) pour voir leur indépendance et leur neutralité garanties par les grandes puissances, le roi des Pays-Bas restant toutefois grand-duc de Luxembourg.

À la mort de Guillaume III (1890), le trône grand-ducal passera à une autre branche de la Maison de Nassau, celle qui l’occupe aujourd’hui.
L’histoire du Luxembourg est celle d’une longue émancipation, dont le passage du Zollverein, où le pays était entré en 1842, à l’Union économique belgo-luxembourgeoise (1921), puis la création du Benelux, union douanière entrée en vigueur le 1er janvier 1948, constituent des étapes importantes.

Dès le début, le Luxembourg s’engage résolument dans l’aventure européenne, ce qui lui vaudra d’accueillir, dès 1952, un grand nombre d’importantes institutions européennes.

>

Voir tous les articles sur Luxembourg – Histoire, cliquez ici => Luxembourg – Histoire



BDV - Billet d avion
Voyage moins cher
Voyage pas cher ecotour
Vacances pas cher