Les nouvelles
Accueil / Pays / Niger – Histoire

Niger – Histoire

Ancienne colonie française indépendante en 1960, le Niger est toujours à la recherche de son unité. Héritier d’une partie des États du Songhaï à l’ouest (XVIe siècle) et du Borno à l’est (XVIIe siècle), dominé au nord par les confédérations touarègues et au sud par des dynasties musulmanes avant la conquête française, le Niger est une construction baroque.

L’édification d’un État-nation est très difficile à réaliser, non seulement entre les peuples noirs sahéliens et les Touareg, hommes bleus du désert, mais aussi entre les paysans zarma-songhaï et le puissant pôle haoussa dont les relations familiales et commerciales sont tournées vers le nord du Nigeria, avec lequel a été créée une véritable région transfrontalière.

Aucun des régimes successifs, présidence d’Hamani Diori (1960-1974), pouvoirs militaires de Seyni Kountché (1974-1987) et d’Ali Seibou (1987-1993), présidence de Mahamane Ousmane, élu en avril 1993 aux premières élections démocratiques organisées depuis l’indépendance, n’a pu régler les problèmes essentiels.

L’arrivée au pouvoir du général I.B. Maïnassara à l’occasion d’un coup d’État organisé en janvier 1996, puis son accession à la présidence de la République en juillet, ont accordé un répit provisoire au pays. Cependant, la découverte en janvier 1998, d’un complot visant à l’élimination du chef de l’État, a menacé de rompre un équilibre politique précaire.

>

Voir tous les articles sur Niger – Histoire, cliquez ici => Niger – Histoire



BDV - Billet d avion
Voyage moins cher
Voyage pas cher ecotour
Vacances pas cher